81 réflexions sur « … Et une douce musique s’élève dans leurs coeurs*… »

  1. Joli le Gertrudonome !
    Mais dites donc ding dong:
    il vaut ne pas s’asseoir dessus!
    quoique…
    lorsque le balancier se met en branle…cela peut procurer des sensations
    Vous allez me dire: « il n’est pas séant de poser son céans n’importe où! »
    je vous répondrai: « on se pose où on peut. Et chez vous tous les sièges semblent occupés par des têtes dépensantes. Ah! et puis une inadvertance est si vite arrivée…

    bon pour cette nuit nous en resterons à cette amicale plaisanterie
    et nous nous embrasserons amicalement

  2. Je retiens mon souffle…

            J’imagine très bien la réaction d’un certain métronome face à ce Gertrudonome…

                     (   Hedgarallaan va avoir l’os sans dessus dessous . J’ai beaucoup d’imagination…Je lui laisse ses propres impressions …)

                     Très suspens cette vidéo !!!

  3. Ledif! Comme vous êtes clairvoyant!

    Mais oui! vous avez raison! Ce Gertrudonome est tout à fait phallique, et tout ce qu’il y a de plus en erection avec son dard métallique prêt à embrocher quelques cigales lubriques…

    Mais où sont donc passées ces pucelles ailées que je les déflore de mon saint prépuce?

  4. Mal tourné ! Voyons ,moa ???

    Hedgarallaan se tient très bien pour un défunt transi ,avec grâce et élégance ,si ,si …sous surveillance d’un garde du corps …que je vous laisse imaginer !….

  5. Plus pour longtemps ; les kilomètres vont se faire gober…

     

    Si l’on faisait un concours de l’esprit le plus torsé, franchement, je ne sais pas qui gagnerait, Ledif Trocas, la Magicienne, Gertrude, La Capitaine, l’allien ou bien l’autre végétarien.

     

    Mais en fait, je venais écouter les 75 coups de mes nuits avant de plonger sous ma couette.

     

    P.S. Il y a tout de même quelques belles laitues qui se perdent ! 🙂

  6. C’est vrai qu’on y revient ici !…

                          C’est tellement …incroyable ! Une camera aux mains d’une envoûteuse.,

    Et ,me voilà ,là ,à » bailler aux corneilles », c’est point sérieux avec tout ce qui m’attend à faire,et je rêvasse et je paresse ,la tignasse hirsute …

  7. J’ai pas compris comment encore,car là ,ils sont hirsutes,j’vous jure ,mes tifs …Faut absolument que je les fignolle à l’onguent …Le contre-coup de la fièvre qui m’a tenaillée…dont j’émerge…

    Ma voix sera fin prête aux incantations si besoin  🙂

  8. Non,yavait pas que le mistral pour décoiffer…je sais point comment ma tignasse  a pu ne pas avoir l’air d’être comme si de rien n’était .

    Ce n’est pas la magicienne qui vous fait flipper tout de même ? …Le végétarien est   très….très…

    ….vous verrez bien ,chacun son point de vue ,je ne voudrais point empiéter sur le votre ,na  🙂

    Je dois avouer que je suis comme sur un croissant de lune…En plein Ciel ,quoi !!!

     

  9. C’est c’là moui ! Faites donc la Sainte Rrose avec mon histoire de laitue 🙂

     

    Magicienne Mia, vous allez finir par effrayer définitivement notre Bel Os… Ou bien elle risque d’être morte déçue… Les otaries… Toussa… 😉

  10. Meuh! nooon…Notre Capitaine s’amuse à nous faire croire qu’elle est effrayée pour mieux nous rassurer ,mais …les « otaries  » ? …ça va avec les « laitues  » ?

     

  11. Et Saint Boulot m’appelle… Il est si jaloux qu’il m’ensevelit de trucs et de muches multipliés comme le pain miraculeux de l’autre crucifié pour mes derniers jours sur mon sol.

     

    Salop !

    … Heu… Saint Salop !

  12. Autrefois ,on mangeait de la laitue aux repas funeraires. Et le suc de laitue en onguent sur le front donne des songes prophétiques ,alors ,vous voyez  🙂

    La laitue vireuse est presque aussi sauvage que l’ortie

                                                                              votre Magicienne

  13. Las, le mécanisme fluctue sans conséquence…

    Et les pucelles ailées chantent en cadence.

    De sa cabine, le capitaine s’élance

    Au rythme des machines, entrons dans la danse !

    Puisque Hedgarhallaan fait preuve d’élégance…

    Le gâteau sentira les herbes de Provence.

    Pour gagner ce concours je n’ai aucune chance

    Mon esprit embrumé rejette l’indécence

    De ma vanité… Qu’importe la bienséance !

  14. Je me demande bien…. Car si vous, Magicienne, si décoiffante, vous avez été décoiffée par la personnalité de notre Végétarien, et bien, c’est simple, je vais bien me trouver une grotte inhabitée au flanc de la Butte pour me planquer et laisser passer l’ouragan…

  15. Ouf, ma soeur Anne… Heureusement que vous êtes là pour jeter quelques vers aux otaries transgéniques, aux laitues carnivores, aux cigales sanginaires, aux tortues vampires, aux herbes vénéneuses, aux crânes lubriques, aux machines infernales, aux mécanismes rouillés, aux capitaines vicieux et que vous ondoyez de poésie ce monde de brutes..   Amen.

     

    Cela vaudra bien quelques os-ties en chocolat.  (J’ai dit osties et non otaries!)

  16. Un gâteau aux herbes de Provence… Il me semble que cela s’appelle plutôt un cake… 🙂

     

    Sinon, moi je sais faire des trucs d’aliéné avec les laitues ; mais je ne peux rien dévoiler ici, il y a trop de seins et de saints qui traînent.

     

    Fouettez-moi ! Je vous le permets 🙂

  17. Pas d’élevage d’otaries, non, pauvres créatures ; comment pourraient-elles jouer les singes sur les cailloux de mon urbain le jardin ?

     

    L’otarie qui me concerne ne mange pas de laitue, ni d’os, ni rien. Elle se marre toute seule en s’admirant la laideur sur les photgraphies.

     

    Oui, c’est une otarie très mystèrieuse…

  18. Là ,Gertrude Rrose on vous raconte des…salades !

    Vous planquer de l’ouragan? …Que nenni ,ya pas d’ouragan ,juste une montagne de roches ,de silex ,des cascades,et quelques vallons fleuris ….Et vous êtes déjà planquée sous votre Os !

    Laissez couler l’eau sous les ponts ….:)

  19. 76 pulsations par minute… Voilà où mon pampoum en était il y a de cela 2 jours.

    C’est mon Pierce Brosnan qui me l’a dit.

    Mais je me refuse à dérégler mon Métro-n’Homme sur cette fréquence là.

    A 70 tic tac, je suis plus… A l’écoute…

     

    Propos comme ça. Pour parler du tout et du rien avec Vous Bel Os de ma Plaie Rose.

  20. En période de trépas… Pour aujourd’hui du moins…

    Où sont passées mes Cigales ?

     

    A un peu plus tard. Il me faut vaquer… Qu’il est laid ce mot en fait !

  21. Certains songes, lorsqu’ils deviennent poussifs peuvent être balayés par la tempête.

    Mais balayer soulève d’autres poussières, qui en s’accumulant finissent par s’agglutiner en tas de songes.

     

    Non, l’on ne peut se passer de tempête… Plutôt mourir et finir en ramassis à la con, sans balai et sans pelle !

  22. Je suis bien d’accord; je ne pourrais vivre dans un monde étal, un monde létal et lyophilisé sans une ride, où les élevages de poussières n’existeraient pas, où aucune particule ne pourrait s’élever dans la chaleur de la lumière et partir au gré du vent.

  23. « Normal, on ne le voit pas du fond du jardin qui est bouché par une groooosssee tortue… »

     

    On se défile je vois.

    C’est vrai que je fais peur… Et c’est vrai que vous ne m’avez encore jamais admiré en photographie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.