Gertrude à l’oubli composé.

J’ai emporté du fil, des aiguilles, des ciseaux, mon tambour à broder et la petite encyclopédie de broderie de ma grand-mère Jeanne. J’ai oublié la toile, mais j’ai un morceau de papier de soie.

Ne pas broder la situation serait sans compter sur la capacité de Gertrude à s’accommoder des circonstances et de la fragilité des supports.

JC, Oubli composé, fils, papier de soie, 18 x 22 cm.

Cela fait huit ans et dix mois que Gertrude compose avec ou sans la Toile.

 

6 réflexions sur « Gertrude à l’oubli composé. »

  1. Je vous trouve d’une patience extrême. Broder sur ce fragile papier de soie, c’est du même acabit que tailler de la dentelle dans une pétale de rose. Quelle concentration ! C’est votre super pouvoir !

    1. Je pense qu’un de ces jours je vais me broder au petit point un grand G sur une cape rouge, surtout que bientôt cela fera neuf ans que cette sacrée super Gertrude est en ligne et dialogue avec des supers interlocuteur comme vous, cher Émile!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.