Gertrude en lignes

 

Gertrude est en ligne

depuis sept ans et quatre mois

Ses contours sont de plus en plus imprécis

et sa ligne de conduite

de plus en plus improbable

L’incertitude du crâne connaît-elle des limites ?

 

JC, avril 2015, Réalité augmentée de Gertrude, vidéo d’animation à partir de lignes tracées à l’aide d’un stylo 3D.

Gertrude Noire tâche

Gertrude Rose essuie

 

 

17 pensées sur “Gertrude en lignes”

  1. Si je comprends bien, c’est une sorte d’encépholographe à main levée… Voilà, il me semble, une avancée certaine de la chirurgie plastique crânienne créative. Une vision encéphalistique ‘par anticipation’ de l’homo néant-der-des-der-talensis. Je vous suggère de soumettre une version pour imprimante 3D à un prochain concile de l’Ouchiplapo [Ouvroir de chirurgie plastique potentielle].

  2. Cher Vincent, vous savez bien que l’entreprise Gertrudienne, toute virtuelle qu’elle soit, reste parfaitement artisanale. Quant à vous, cher Luc, sachez que Gertrude ne connait point la ligne droite et encore moins la droite ligne; mais ne le prenez pas pour autant pour une vérité.

    Je vois que vous partagez tous deux le même lien; peut-être partagez-vous beaucoup plus…

  3. Effectivement, ici, aucune connivence. Par ailleurs, nous partageons, chacun à notre manière, les mêmes excentriques nouvelletées… depuis l’école maternelle… mais avec un très long passage à vide…

  4. Vous avez dit « bizarre ». Cet adjectif signifie : qui s’écarte de l’usage commun, du bon sens. Il définit également le fantasme, le caprice, les névroses, l’extraordinaire, le singulier, l’extravagance, l’excentrisme (?) etc. Quelle est la définition de votre bizarrerie?

  5. Petite précision: L’immatérialité de Gertrude découle directement de sa très grande matérialité. Mais paradoxalement c’est cette immatérialité qui la fait exister, car si l’os n’est en fait qu’un objet posé sur mon étagère, Gertrude en ligne, elle, est parvenue à devenir sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.