Vingt huit février: Jour de la Sainte Hécate

img_0173.jpg

La légende dorée de Sainte Hécate.

 


       Hécate revenait comme tous les jours de la mare aux grenouilles où elle récoltait patiemment  de ses belles mains fines quelques baguettes de coudrier afin d’alimenter sa pratique de magicienne des maux.

Elle ne manquait jamais sur le chemin du retour de passer par la crypte pour y faire quelques dévotions  sur l’autel de la Dame blanche.img 0171

C’était une belle matinée de vingt-huit février deux mille neuf à onze heures quarante-cinq exactement (*), une de ces matinées où le printemps s’annonce enfin après un hiver interminable et glacial.

Hécate avait l’âme bleue et le cœur léger ; elle s’attarda à flâner dans les allées du cimetière. Soudain entre deux tombes, un crâne lui apparut. Le vieil  os installé sur un tas de cendre chantait Maldoror d’une voix infernale pour les mouettes de passage.

Hécate eut pitié de ce reste humain désespéré, et dans sa grande miséricorde lui laissa un bouquet de mots éblouissants. Elle décida ainsi de venir tous les jours lui tenir compagnie.

Peu à peu le crâne devint plus joyeux et loquace au point d’avoir l’illusion de revenir à la vie et de se souvenir des moments heureux de son existence.

En même temps la renommée de Sainte Hécate la petite magicienne de dentelles  aux mains fines et baguées se répandait par le monde et grandissait de jour en jour.

Quant Hécate n’était pas au chevet du crâne, elle recevait ses fidèles dans sa grotte lumineuse tendue de velours rouge. Là, elle prodiguait à chacun la même attention, recevant avec bon thé les humbles offrandes scintillantes  que les pénitents apportaient à ses pieds. Elle leur racontait de fabuleuses histoires et consultait pour eux l’oracle dans la plume de soie de ses noirs corbeaux.

Les pauvres âmes errantes repartaient  guéries de tous leurs maux et surtout beaucoup plus intelligentes.


Ses saintes apparitions sont toujours accompagnées d’un parfum ineffable de roses blanches et d’une pluie miraculeuse de pétales.

JC, Capitaine du Triblog de Gertrude, le 28/02/2010, 11h45

 

 

 

HÉCATE 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gertrude-et-Hecate.jpg

 

Première image pieuse

gertrude.over-blog.org/article-29773471.html

 

 

 

 

 

20 réflexions sur « Vingt huit février: Jour de la Sainte Hécate »

  1. Une coupe d’hydromel pour qu’Hécate se remette de cette Sainteté qui la laisse comme un baba sans rhum sur une mer démontée après une nuit de tempête.
       Vents et marées…
    Elle a laissé choir sa baguette ,toute chavirée d’émotion…Son coeur s’effeuille en pétales…de rose spectrale !
     Deuxième apparition ,ici…La première…muette.
           La seconde ,celle-ci…
                 Jamais deux sans un trois…
                             Hécate va revenir…
                                  Dans une nuée d’envol de corvidés …
                      Sainte Hécate est sans colombe !!!
        
                                        Une prière à Sainte-Moelle -Los -Rose
                                                       De votre Magicienne
                                                                              H H H
                                         

  2. Ahhhhh! Sainte Hécate, enfin vous voilà! Vos fidèles vous attendent avec leurs offrandes et leurs peaux au Feu, brulants de ferveur pour vos dentelles, frémissant à attendre vos miraculeuses caresses.

    Vous avez remarqué comme Ledif vous espère; il est Fidel dans un miroir…

  3. Oui ,j’ai remarqué ce Fidel -Au-Miroir  ….:)

    Me revoici donc ,par ce soir de pleine Lune, où j’ai goûté vos mots distillés généreusement et qui très vite, dès nos premières rencontres virtuelles contribuèrent largement à propager mes dons sorciers ,devenus par votre plume et sous vos doigts d’artiste légendaires ! 

    Vous me disiez le 3 /04 /2009 à 14h 45 : « – ce n’est pas pour que vous m’envoyiez des fleurs « .
    Je venais de comprendre que vous étiez prête à m’offrir réellement ce tableau  qui me plongeait dans une stupeur émerveillée ,et j’avais bafouillée une phrase témoignant de mon état bouleversé .

    En effet ,je ne vous ai pas envoyé de fleur,mais , l’heure se présentant un beau jour ,je vous l’avais portée et remise…sans soupçonner que Notre-Dame -De-l’Os l’immortaliserait cette rose blanche !!!!

    Un An que nous conversons ,et voyez ,votre Hécate ne s’est ni lassée ,ni détournée de Gertrude  ,ni de Juliette …
    Nous sommes redevables à ce cher Isidore de nous être croisées sur cette toile dont la trame est si vaste ,que ,oui ,cela relève du Miracle !!!

    La Nuit étend son baldaquin bleu ,mon coeur s’empourpre ,la Lune est géante et dorée au-dessus de ce fleuve que vous savez…
    De cet hommage ,croyez combien je suis touchée…si bien que mes mots se font bien humbles .
        
    Je pense aussi bien sûr ,à cet autre croisement qui nous lie à notre Plaiethorique Ami  … 
                         Gertrude chère…je vous dis mille mercis . ( mes émôticones toujours hors-services ,sinon quelque roseur serait ici …)
                                                      votre HECATE

  4. QUOI ? D’AVANT D’HIER ?????
    VOUS L’AVIEZ MOMIFIE ???
               Une fleur offerte par Hécate a tenu plus d’un mois …certes. Mais là….
    Vous brodez la Légende ….(?)( !)
                Le pétale peint sous verre et velours noir a bonne place  parmi livres et,quelques minéraux …
    Odin et pétales de roses roses est au-dessus de mon chevet .
    J’ai rêvé de fleurs toute la nuit !!!!
                                                        votre Magicienne

  5. VOUS ÊTES UNE FAISEUSE DE MIRACLES  !!!!!
                                                           🙂
                                             votre Magicienne

  6. Je comprends chair Rrose que vous ayez décidé de sanctifier ce jour du 28 février 2009 en l’honneur de Hécate.

    La rose blanche symbolise parfaitement cette Magicienne aux lettres piquantes et spirituelles, aux mots doux, veloutés, fins, au coeur secret palpitant sous la soie, au port altier, aux mains de déesse, aux attentions si présentes lors de l’absence, aux passions enivrantes, aux mystères entêtants, aux dentelles accrocheuses, à la voix qui n’est pas d’ici et qui fait vibrer les vents.

    Le jour de la Sainte Hécate n’est inscrit que dans votre coeur, dans votre mémoire ; il ne se salit pas à se vautrer sur d’idiots éphémérides cartonnés.
    Je peux, je veux donc souhaiter la Sainte Hécate (si vous l’acceptez Rrose Tendre :)) en votre compagnie.

    Et me parviennent tout à coup les notes d’un clair de Lune…
    Ce sont les notes que j’offre à notre Magicienne a-dorée :

    http://www.youtube.com/watch?v=w2cFEHM9yMw&feature=related

  7. La Lune dans tous ses états…Plaiethore ,cette sonate à voir ,à entendre ….Comment faites-vous pour me surprendres mes Âmis de l’Espace ???…
                                Bien votre Magicienne Panthéiste
                                                                           Hékate

     

  8. Vous savez que l’arrivée de cette petite Magicienne aux belles dentelles a bouleversé le destin de mon blog; c’est à partir de là que toutes les choses extraordinaires sont arrivées, que les rencontres sont devenues fabuleuses. Et le Miracle fut..
    Je laisse virevolter vos si beaux mots comme des pétales dans l’air parfumé, ma Plaie. Hécate viendra les respirer.

  9. Hécate les hume ces mots…
    Débarquer de la Lune sur un Fil d’Archal via une toile Cyber …c’est une Aventure qui tient du Miracle !!!! …
    …et je tombe quasi  tout droit sur un Crâne !!!!
                                                             Ciel !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.