Last Visage Parano

 

Gertrude

déceptionnelle

Remontée de cave exceptionnelle,
 parfum millésimé de cimetière
et fantômes émouvants
pour
un Crâne décevant et comateux
par
Hécate la Magicienne

« Deux squelettes parlent . L’un des deux a sauté par-dessus le mur du cimetière , pour retrouver un ami , il s’est blessé un os , et il de fait panser avec un emplâtre de terre et de pétales de roses. -Comment se fait-il que tu n’aie pas ta femme ici avec toi ? – Que veux-tu ,elle est dans un autre cimetière! – C’est triste ,mon pauvre vieux …- mais non,ce n’est pas triste réplique vivement le grand squelette .-On voit bien que tu n’as pas vécu avec elle :elle me défendait de fumer ,de boire du vin …et puis sur ses vieux jours ,elle radotait un peu.Ah! seigneur quand j’y pense ,je suis bien content de ne plus l’avoir sur le dos ! Mais , au fait , la tienne , où est-elle ?  -Sur la terre… murmure le petit squelette avec mélancolie….Dis-toi bien que j’ai quitté  les vivants à l’âge de trente cinq ans . -Non? Pas possible ? La vie était si terrible pour toi , avec les vivants ???

– Ah! pas du tout ,je suis devenu squelette  accidentellement…Je faisais les vitres,j’ai perdu l’équilibre  et je suis tombé du 4ème étage . Tué net ,mon vieux!!!

On m’a couché sur mon lit . Des bougies allumées m’éclairaient faiblement , et ma femme pleurait. C’est ça qui m’a fait le plus de peine. – Bah ! elle viendra bien un jour te retrouver ! – oui, mais , d’ici là , je l’aurais oubliée … Et les deux squelettes se mettent à rire. – bon , si maintenant , nous parlions un peu de notre farce . Elle est bien prévue pour demain soir ? – Bien sûr. Tous les amis sont prévenus? -oui, il faudra prendre soin de ne pas être vus, car notre Roi, sans cela , brrr mes tibias en tremblent déjà !

Les squelettes préparent une fête au cimetière. Seulement il y a  le gardien, qui a bien des soucis avec des fleurs qui disparaissent des tombes et les réclamations d’une vieille harpie qui hurle au scandale et l’accuse de dérober les dites fleurs. En vérité ,les squelettes les grignotent , une gourmandise…

Les squelettes étant trop « voyants » la nuit , ils prévoient de se déguiser . Il faut l’accord du Roi des squelettes et il y a aussi le Roi des fantômes…Eh! oui…:)

On ne peut sortir le soir hors les murs que drapés de noir,pour cacher les os !!!Et acheter des bougies et autres bricoles implique de se glisser hors du cimetière…

Le squelette , drapé de tissu noir , n’empêche point le bruits des articulations , qui sont bruyantes, un bruit de castagnettes…la nuit ,tout est insolite…donc la crainte harcèle le malheureux squelette partit en expédition…! Cela lui faisait quelque chose de marcher ainsi par les rues. Il se sentait tout frémissant. Il avait vécu là autrefois.Il se sentait poétique . Les étoiles scintillaient. La lune se fardait d’un nuage presque transparent . Les maisons grises semblaient mortes avec leurs persiennes closes . Il regrettait pour la première fois son enveloppe de chair .

Parvenu devant la vitrine du marchand de chandelles,il hésita. Briser la vitre.Oui.Il fallait.Il lance ce qui avait été son bras .La vitre tombe dans un bruit de sanglots. Le squelette examine ses phalanges. Elles saignent de la moelle…

Et ce fût la nuit suivante que tous les squelettes,comme dans un ballet bien réglé avancèrent leurs tibias, lentement , puis plus vite ensuite , dans un mouvement étrange et saccadé , accompagné d’une bizarre  cacophonie de sons  qui résonnaient sinistrement .

Le gardien , son bonnet de coton sur son crâne chauve , et vêtu d’une longue chemise de nuit , ronflait paisiblement sous ses couvertures et son gros édredon rouge . Les squelettes  autour du  lit se resserrèrent en une ronde (macabre!). Ils s’agitaient , brandissant leurs membres décharnés .

Tout à coup le gardien  se dresse sur son séant , le visage figé  en une horreur sans nom ! Un cri affreux fuse de ses lèvres . Trois squelettes s’avancent  vers lui avec un rire sardonique . Alors ,il fait un bond en arrière .. Son bonnet de nuit vole  à travers la pièce . Il se saisit de son édredon et le lance sur les danseurs de la mort . Tout d’abord il a cru à un cauchemar.,mais , non , il est bien éveillé , et ces horribles choses s’avancent…vers lui.-Pitié ! hurle l’homme chauve. Il a la tête proche d’éclater. Il a lancé ses souliers , il vient de briser la fenêtre , mais la farandole se resserrent davantage , et le nombre des squelettes est plus croissant qu’au début.- Pitié…!…Pitié…Il hurle au milieu du bruit assourdissant des os entrechoqués. Acculé dans un angle de sa chambre ,l’oeil dilaté , il voit venir vers lui un affreux squelette tout tordu , qui tend ses doigts tous crochus , prêt à l’emporter , comme le ferait un vautour d’une vivante proie :- ah!!!!-pitié…

Brusquement sur le seuil de sa porte , apparaît une ombre blanche , dans laquelle des yeux de feu brûlent .

C’ést le fantôme !!!! Alors le gardien stupéfait voit s’enfuir comme une volée de moineaux  les macabres danseurs . Seulement , point délivré entièrement  encore. Il y a le FANTÔME !!!Celui-ci s’avance agitant son suaire . Alors c’est trop d’émotion; le gardien perd connaissance ….

…Quelques jours plus tard ,le Roi des squelettes recçoit une visite  étrange qui ne lui fait point plaisir  : celle du fantôme.
Il lui dit de prendre place sur son oreiller percé ,qui chez les morts est un très grand luxe . Le Roi des fantômes  s’assoit gravement ,étalant son suaire pour ne pas le froisser . Quant au Roi des squelette ,il s’installe sur le couvercle de son cerceuil . Drapé dans son drap noir ,rtrouvé sur une vieille tombe . Il a bon aspect Une servante  apporte apporte des pétales de roses ,des asparagus et quelques oeillets .Tout cela dans une vieille chaussure vernie  noire ,dont les lacets ont disparus ,et ,posées sur le cercueil retourné qui de cette façon ,fait une tble . Le fantôme apprécie ce repas de choix.Il cligne de l’oeil ,et prononce : -un jour je vous inviterai dans mon royaume …- Cher Majesté ,dit le roi des squelettes en mentant sans pâlir , j’en serais ravi .Mais que me vaut l’honneur de votre visite ?
Le Roi des fantômes se trémousse sur son oreiller troué d’où la plume sort…- Vousn’ignorez pas , je pense, l’immense service que je vous ai rendu ? -A moi ? s’étonne le squelette .- oui ,à vous . -je ne comprends…- mon Dieu! Essayez de vous souvenir de la sarabande que firent vos sujets dans la chambre du gardien . Cela aurait pu mal finir !Pensez donc ,si on était venu !!! Heureusement que je suis arrivé !
Le Roi des squelette tend sa boîte crânienne  en avant ,tout frémissant de colère . – ah! les gredins ! je n’étais pas au courant de cela.
Il prend une voix plus calme : -je ne puis que vous remercier ,Ô Majesté …- Les remerciements en paroles ne suffisent  pas ,Ô Roi des Squelettes.Mais nous en reparlerons .Reposons-nous d’abord de notre fatiguante causerie ….
« 

 

…À suivre en dessous, car Hécate n’a pas encore dit son dernier mot, et  Gertrude continue à faire semblant d’être dans le coma pour connaître le fin mot de l’histoire…. chutt….

 

MERCI
Déesse des Carrefours!

 

Et

 

en exclusivité sur ce blog

la très exceptionnelle apparition de

Jozzzzzzzé

la mouche préférée d’un crâne volant,

la bestiole réveilleuse d’os,

le bourdon délicieux de ses acouphènes,

le seul moucheron doté d’oreilles de Mickey,

spécimen unique

de l’incroyable et rarissime collection

de diptères écrasés de

Plaiethore

Bzzzzzzzzzzz!