Gertrude ou l’expérience de “l’horror vacui”.

 

Gertrude préfère le plein au vide
et la vie à la plainte

JC, avril 2021, Gertrude, exercices d’Horror vacui, brou de noix, crayon aquarellable, fusain, craie, encre de gravure sur papier,
chaque élément environ 25 x 38 cm.

Cela fait treize ans et quatre mois
que la Crâneuse s’exerce
à l’Horror vacui
en remplissant le Rien de Vain

Les clés de l’Os.

Faire peinture de Gertrude
me tiraille
me disjoint
m’écartèle
me désorganise
me décompose
car envisager Gertrude en peinture
reviendrait
à raconter les tableaux à un os mort*
sans pour autant
lui en livrer les clés

Gertrude est un os mort
un os si mort
un occis mort
un os qui mort
mais tout le contraire
d’un oxymore
n’en déplaise aux nases

JC, mars 2021, Les clés de l’Os, peinture à l’huile sur clés à tableaux, configurations et dimensions variables. Les clés à tableaux sont des petits objets en bois qui servent à garder la toile à peindre en tension sur le châssis.

Cela fait exactement treize ans et trois mois que Gertrude garde la Toile en tension avec ses fausses clés absurdes

*Encore une référence capillotractée à l’histoire de l’art, ici une allusion à la célèbre performance de Joseph Beuys
“Comment expliquer les tableaux à un lièvre mort.”

Douze ans : Amor à mort !

Cela fait douze ans
que Gertrude flirte avec le grand Web
et file une parfaite histoire d’Os
sur la Toile
À ce stade
ce n’est plus un mariage de raison
c’est parfaitement
IRRAISONNABLE !
Os les cœurs !

JC, décembre 2019, Amor à mort, acrylique et vernis sur toile en forme de cœur, 28 x 28 cm.
Le couteau crâneur m’a été offert par mes amis S et C.
Comme le veut la tradition d’Os je leur dois bien un Heur’Os en échange.

 

La Crâneuse et ses os
vous souhaitent
une bonne année de mille Vains !

 

Gertrude enchaîne.

Ou tentative de connecter Gertrude à sa nouvelle réalité:

La Crâneuse peint l’Os sur lame
et tente ainsi d’en saisir
l’image volatile sur une surface tangible
Rien de tel que du chêne
pour prendre pied dans le réel
tout en restant artificielle

JC, avril 2019, L’Os sur lame,
peinture acrylique sur chute de lame de parquet en chêne, peinture diamètre 4 cm sur support 12 x 36 cm .

Cela fait exactement onze ans et quatre mois que Gertrude est en chantier
et que La Crâneuse
fait de la réalité une fiction
et de la fiction une réalité.

 

Onze, quel numérOs !

Onze ans et Gertrude est dans la caisse n°11.
Rien n’était prévu mais
rien ne sera laissé au hasard.

La Crâneuse pourrait faire
onze caisses de vain
pour célébrer toujours et encore
les aventures absurdes du vieil os.
Aussi en fera-t-elle une seule
sous onze points de vue différents
et sans aucune logique apparente.

N’est-ce pas une forme simple, bien plus simple que le contenant crânien ?


JC, décembre 2018, Onze caisses de vain, peinture acrylique (que le Père Nono a apportée à la Crâneuse) sur papier,
chacune 4,5 cm x 4,5 cm.

Gertrude, du fond de sa boite,
vous souhaite une belle année.

 

 

Peinture à l’Os

 

C’est la rentrée :
Reprenant les notions à la base de l’Os,
la Crâneuse promet de s’appliquer
tout en cultivant
une certaine économie de moyens.

JC, septembre 2018, La Peinture à l’Os, pastilles de peinture gouache modifiées, boite en plastique de récupération, 23 x 10 x 2 cm.

Cela fait exactement dix ans et huit mois
que Gertrude
reste simple
dans les situations compliquées.

La vain-ture à l’Os
c’est bien plus rigolo
que le vin chu dans l’huile.

Serial Crâneuse.

Gertrude est toujours la première d’une longue série.

Toujours la même, même si…

La crâneuse en verra-t-elle la fin ?

JC, juillet 2017, La série des profils à motifs, aquarelle et crayon sur papier dessin, nombre évolutif, environ 12 x 10 cm.

 

 

JC, juillet 2017, La série des profils couleur os, dépôt de pigment aquarelle sur papier aquarelle gaufré en creux à l’aide d’un gabarit en forme de profil de Gertrude, nombre évolutif, environ 12 x 10 cm.

 

JC, juillet 2017, La série des profils gaufrettes, papier dessin gaufré en creux à l’aide d’un gabarit en forme de profil de Gertrude, nombre évolutif, environ 12 x 10 cm.

Cela fait exactement neuf ans et sept mois que Gertrude montre son meilleur profil en vous laissant croire qu’il est différent chaque jour, même si…

JC, juillet 2017, La série des têtes de Gertrude sur chutes, aquarelle sur chutes de papier aquarelles, nombre évolutif, environ 2 x 10 cm.

 

Le costume de Vain.

L’était arrive et l’amer monte .

Il est temps, chair Gertrude, d’enfiler ton costume de Vain.

JC, juin 2017, Le Costume de vain, acrylique sur papier, photo numérique, dimensions variables.

Cela fait exactement neuf ans et six mois que Gertrude vous fait croire à son incarnation et que personne n’est dupe.

La Crâneuse, elle, aime jouer avec des silhouettes en papier, ça lui rappelle son enfance.

Outre Pictural Psoriasis

 

Voici bien longtemps que la Crâneuse souffre d’Outre Pictural Psoriasis

et que l’identification de l’Os la pèle

 

Elle est en crise de démangeaison

depuis huit ans et deux mois

 

Outre Pictural Psoriasis

JC, février 2016, Outre pictural psoriasis

Acrylique et vernis sur toile, 24x 30 cm

 La croute est servie show sur Gertrude Rose

et le buffet reste froid sur Gertrude Noire

 

 

Gertrude de Bruges

 

Il y a quelques années

Le Capitaine a navigué jusqu’à Bruges

Gertrude elle

a le  béguin pour Jan

ici et au-delà

 

Cela fait six ans et quatre mois

qu’elle entretient une modeste peinture

dans son étagère

en rêvant de lui

 

img_7584.jpg

JC, avril 2014, Gertrude de Bruges,
huiles sur toiles, épingles à nourrice dorée, mouchoir de fil bordée de dentelle de Bruges avec le monogramme G, acheté à Bruges en 2010,
27 x 27 cm, chaque peinture : environ 2 x 2 cm.
 

img_7578.jpg


 

Alors que Gertrude dort dans la dentelle

Gertrude Rose se gratte la peau

et Gertrude Noire fait tomber les croûtes