Os brouillé.

 

« Approchez-vous, tout se brouille, s’aplatit et disparaît ; éloignez-vous, tout se recrée et se reproduit. » écrivait Denis Diderot à propos des natures mortes, particulièrement de La Raie dépouillée, du grand Jean Siméon Chardin lors du Salon de 1763.

La Crâneuse
elle
loin d’être Siméon
a beau s’éloigner de Gertrude
constate que l’os reste brouillé
et dans son aveuglement
ne peut qu’objectiver subjectivement
un crâne qui ne sera toujours
qu’une nature morte
aux lignes mouvantes
mais non vivantes

JC, avril 2015, Réalité augmentée de Gertrude,
vidéo d’animation à partir de lignes tracées à l’aide d’un stylo 3D initialement publiée dans ce blog le 3 mai 2015.


JC, octobre 2021, petites natures mortes d’atelier, peinture à l’huile sur papier de récupération, chaque élément environ 16 x 21 cm.

Mais il semblerait
que malgré sa nature bien morte
Gertrude cherche ses limites
depuis maintenant treize ans et dix mois
c’est dans l’os des choses


8 réflexions sur « Os brouillé. »

  1. Chère peintresse,
    Serait-ce un mémosry divers pour rappeler l’était ?
    De quoi composer la couronne de mariée de Gertrude qui a bientôt l’âge, ce serait dans l’ordre des os .
    Mes compliments.
    Un d’os cil heure … zzz …

    1. Les oeufs brouillés certes…. Mais pardonnez-moi ce JE d’oeuf mot laid, mais ne pensez-vous pas que consommer le neuf (divisé par trois et non coupé en quatre comme le cheveu fantasmatique du crâne d’oeuf) douze jours après la date d’appréhension, ne comporte pas le risque de choper une bonne sale maux n’est l’os ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.