23 réflexions sur « Poison pas né »

  1. enfin, Chérie, tu sais bien qu’un poison pas né ne saurait avoir d’arête !

    ta naïveté te rend très innocente, et inoffensive

    je peux donc continuer à te fréquenter,sans crainte pour mes ossements, Chérie

  2. déçu je suis que le flacon expédié n’apparaisse pas; la serveuse a dû le garder pour elle…

    je remarque chez l’adorable Gertrude comme chez la plupart de ccses copines visiteuses une propension au sado-masochisme
    peut-être même au luciférianisme
    ce qui me convient bien puisque si je ne suis pas le Diable, j’en ai déjà la queue que je roule en tire-bouchon dans mon string en poult-de soie

  3. mais que crois-tu, ma Gertrude ?!
    je me lave et me parfume entre chaque relation
    les « morts backs » n’ont ainsi pas le temps de s’accrocher
    comme tu ne l’a pas encore constater
    je suis plus saint de corps que d’esprit…

  4. Cela vaut mieux que d’avoir l’esprit de corps comme dirait la peau lisse.

    Maintenant je ne veux rien savoir de vos toilettes intimes.

    Moi je me nettoie entre les doigts de pieds, toute décapitée que je suis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.