Graines de vain à semer….

 

Graines de vain à semer….

 

Ou Gertrude s’aime à tout vain

Semer en vain

s’aimer en vain

 

 

Graines de vain à semer….

 

La Crâneuse a gravé, découpé, imprimé, séché et semé ses petites piécettes en carton sans ambition particulière, sans se soucier ni du passé, ni de l’avenir, juste avec ce petit grain de vanité qui la fait marcher… en vain.

 

Et puis un jour, au gré de ses semailles solitaires, alors qu’elle s’ennuyait un peu, elle a créé un événement sur un réseau social bien connu (Fesse de Bouc pour pas le nommer où elle a quand m’aime une petite centaine « d’amis »). C’était l’événement le plus simple qu’il soit, un événement qui ne coûtait rien et qui ne nécessitait aucun déplacement ou investissement, si ce n’était de confier (en privé) son adresse postale à la Crâneuse qui n’avait d’autres intentions que celle de l’utiliser, non pour en faire commerce, mais pour envoyer en retour un petit lot de piécettes estampillées G accompagné d’une jolie carte faite main. Il se trouve que le succès de l’événement dépassa de loin les modestes prévisions de la Crâneuse et que les nombreux amis FB ou autres, inscrits et participants, non contents de faire de la publicité gratuite au crâne le plus décalé du Web, firent également preuve d’une créativité réjouissante. C’est pourquoi, aujourd’hui, Gertrude Rose et Gertrude Noire ont décidé de célébrer ce foisonnement artistique en vous livrant les clichés de leurs performances crâneuses.

 

Graines de vain à semer….

 

 Graver, imprimer, découper, sécher…

 

Graines de vain à semer….          Graines de vain à semer….

 

Graines de vain à semer….

 

Arpenter, semer, photographier…

 

Graines de vain à semer….

 

Emballer, envoyer…

 

 

Graines de vain à semer….        Graines de vain à semer….

 

Graines de vain à semer….

 

Ainsi, après avoir suivi les pas de Juliette dans le blog de Gertrude, vous pourrez découvrir G côté cour et côté jardin chez Gertrude Rose, et accompagner ses voyages sur Gertrude Noire

 

Graines de vain à semer….

 

Et ce n’est pas fini… car très bientôt sur le Triblog vous découvrirez les créations spéciales et magnifiques de très chairs amies du Crâne : le carnet rouge de mfd la Mercière ambulante, glaneuse, récolteuse et semeuse et les pérégrinations littéraires de la facétieuse Céline H.

(À suivre)

 

 

G côté cour et côté jardin

 

Ou comment G en scène peut aussi bien jouer dans la cour des grands que partager les jardins secrets, très secrets

 

G côté cour et côté jardin

 

Ainsi G, petite graine de vain sans prétention,a roulé son disque de carton jusqu’au pied des statues de marbre et dans les lieux prestigieux…

 

G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin 

G côté cour et côté jardin   G côté cour et côté jardin

G côté cour et côté jardin      G côté cour et côté jardin

 

… a batifolé en pleine nature par tous les temps, ne craignant ni le feu, ni le gel, ni la végétalisation…

 

 

G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin

 

 

 

G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin   G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin

 

 

… a flâné dans les jardins, les plus exotiques, les plus artificiels, les plus petits, les plus cultivés, les plus secrets…

 

 

G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin

 

 

`G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin 

 

 

 

G côté cour et côté jardin    G côté cour et côté jardin

 

 

… a flotté entre deux Os en dépit des monstres aquatiques ou autres…

 

 

G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin

 

G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin 

 

 

 

G côté cour et côté jardin

 

 

… a manqué se faire avaler bien des fois…

 

 

G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin 

 

 

 

 

 

G côté cour et côté jardin

 

G côté cour et côté jardin

 

 

… a bien tenté quelques exploits et quelques jeu de mots laids…

 

 

G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin

 

 

… mais surtout a prouvé qu’elle faisait bien partie du milieu de l’Art en côtoyant les plus grands !

 

G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin G côté cour et côté jardin

G côté cour et côté jardin  G côté cour et côté jardin

 

Et G ne savait pas qu’elle avait tant d’amis avec qui faire la fête!

 

G côté cour et côté jardin

G côté cour et côté jardin

Là ce n’est pas moi c’est Anne Hecdoth!

Retrouvez la Genèse de l’histoire chez Gertrude, voyagez et planez chez Gertrude Noire

 

G côté cour et côté jardin

J’adresse tous mes remerciements à mes amis semeurs ayant déjà semé et qui sèmeront encore et dont j’ai publié ici les clichés : Anne Hecdoth, Sébastien alias Harry, Marie-France alias mfd, Eckate Lefil alias Hécate la Magicienne, La Bête Humaine, Dominique, Pif Pale, Laurence, Francine, Savine, Françoise, Fabienne, Toi-Même, Evelyne, Alice, Vincent V, et tous ceux qui sèmeront incessamment sous peu.

(À suivre)

La zone G n’est pas no G(os) zone

 

 

Ou comment peut-on voyager avec une simple rondelle en carton

 

La zone G n’est pas no G(os) zone

 

Dans un voyage où le point de départ est Capitale, mais dont je ne sais où il va me mener…

 

La zone G n’est pas no G(os) zone

 

 

… mon chemin hésite encore entre le virtuel et le réel…

 

La zone G n’est pas no G(os) zone   La zone G n’est pas no G(os) zone  La zone G n’est pas no G(os) zone

 

… mais G/je me joue de toutes les interdictions de stationner et de circuler…

 

La zone G n’est pas no G(os) zone   La zone G n’est pas no G(os) zone

 

 … et de tous les transports par mer, air ou terre, G/je garde l’ivresse du déplacement et G/je donne mon ticket que le contrôleur n’y verra que du Feu…

 

La zone G n’est pas no G(os) zone   La zone G n’est pas no G(os) zone 

La zone G n’est pas no G(os) zone    La zone G n’est pas no G(os) zone

La zone G n’est pas no G(os) zone

 

… et des destinations G/je goûte les plaisirs terrestres ou terre-à-terre…

 

  La zone G n’est pas no G(os) zone 
La zone G n’est pas no G(os) zone

   La zone G n’est pas no G(os) zone

 

… ou reste planer en prise de G stupéfiante dans des effets psychédéliques où le mortel flirte avec les dévotions douteuses…  

 

 La zone G n’est pas no G(os) zone 

La zone G n’est pas no G(os) zone 

 

  La zone G n’est pas no G(os) zone

La zone G n’est pas no G(os) zone  La zone G n’est pas no G(os) zone

La zone G n’est pas no G(os) zone

La zone G n’est pas no G(os) zoneLa zone G n’est pas no G(os) zoneLa zone G n’est pas no G(os) zoneLa zone G n’est pas no G(os) zone

 

 Retrouvez la Genèse de l’histoire chez Gertrude, courrez au jardin, jardinez la cour chez Gertrude Rose

 

La zone G n’est pas no G(os) zone

 

J’adresse tous mes remerciements à mes amis semeurs ayant déjà semé et qui sèmeront encore et dont j’ai publié ici les clichés : Anne Hecdoth, Sébastien alias Harry, Marie-France alias mfd, Eckate Lefil alias Hécate la Magicienne, La Bête Humaine, Dominique, Pif Pale, Laurence, Francine, Savine, Françoise, Fabienne, Toi-Même, Evelyne, Alice, Vincent V, et tous ceux qui sèmeront incessamment sous peu.

 

Vain en vingt impressions

 

Gertrude vous livre ses impressions

sur des évènements

qui dépassent les limites de son os

mais qui resteront gravés

à jamais

sur les lambeaux fragiles de sa mémoire

 

Vain en vingt impressionsJC, janvier 2015, Vain impressions, impressions de linogravures encre rouge et encre blanche sur papiers de soie assemblés, 125 x 107 cm

Vingt est un chiffre

qu’il est vain de compter

mais qu’il faut déplorer

en saignant dix-sept fois

 

 

Vain en vingt impressions

 

Gertrude est morte dans tous les sens sans saigner et vous le savez depuis sept ans et un mois

 

 

Gertrude Rose vire au rouge

et Gertrude Noire creuse le sens