Certaines choses ne s’expliquent pas…

 

Cela fait exactement

quatre ans et deux mois

que Gertrude est en ligne,

et c’est

toujours aussi Magique.

 

img_3642.jpg

 

Mon deuxième est pour … *

img_3651.jpg

JC, Pique-Gertrude N°2, (collection particulière)  
canevas, fil, satin, perles, rembourrage synthétique,
3 x 9 x 9 cm

 

* Celle qui

du haut de ses trois plumes magiques

et du fond de son

Boudoir pourpre

a seule le pouvoir de prédire

quelque mémoire à Gertrude

Elle n’a pas fini de planter ses aiguilles ensorcelées dans mon crâne.

 

Pour l’occasion

Gertrude Rose

sort

le Grand Jeu

Gertrude Noire

se fait

Magnétique

 

97 réflexions sur « Certaines choses ne s’expliquent pas… »

  1. « Il n’est pas de mesure pour le temps quand celui-ci  est tout entier suspendu dans son ouverture . On ne saurait compter ni en minutes ni en heures .On ne peut  même que rêver ,selon son propre coeur ,sur la lenteur des gestes ou sur leur déchaînement ,sur l’harmonie ou sur la déchirure . »  ( » Blesse, ronce noire » ,extrait au hasard de l’instant …)

                                                                                    votre Magicienne

  2. Ah.. Mais je vois que Jean Croix épinglerait bien Gertrude dans ses desseins! Sauf que la devise du Capitaine est toujours: Rien n’était prévu, mais rien ne sera laissé au hasard.

    Merci pour le sublime; j’ai toujours un peu penché côté Kant.

  3. J’avoue que c’est d’une imprudence voire d’une inconscience rare, surtout que je ne peux plus bouger depuis hier (je vous assure que c’est vrai!), j’ai le nerf sciatique ou chiatique coincé et j’ai un mal de chien…

    Je me demande s’il n’y a pas quelqu’un en train de planter des aiguilles dans ma pauvre guibolle!

  4. Le pince-os, voilà quelque chose de risqué! Figurez-vous qu’à part quelques épingles inOSffensives je n’ai pas manipulé grand-chose, même pas un crayon, et me voici presque incapable de bouger: je ne peux même pas enfiler mes chaussette à l’os sur mes petons et pendant ce temps dans ma vie parallèle les choses se mettent à galoper bien au-delà de ce que j’espérais! Me voilà bien à être comme une tortue retournée sur le sable, moi qui ne suis jamais malade et à me faire dépasser par les évènements.

    Et coïncidence je suis en train de lire le très beau livre offert par ma Mère cière « L’étoile Vesper » d’une Colette à la jambe folle, immobile et contemplative .

     

  5. Pourtant voici bien une quinzaine que je n’ai pas pratiqué le sot à l’épine haie; il va falloir d’ailleurs que je m’y remettes au plus vite, dussé-je courir le mare à thon en brancard, et sans ruer s’il vous plait, si je veux garder ma médaille en cachal’os des jeux os lin pique.

    Le qui-nez a intérêt a remettre l’os dans le droit chemin.

  6. Je ne parlais pas des miens ;je ne pratique pas l’accupuncture additionnés de moxas de Chine ….Dommage ,j’aurais pris un plaisir inouï à vous soulager …et à l’oeil !

  7. Il y avait Gertrude, au petit point, de profil, fichée d’une aiguillée de fil rouge.

    Il y a  Gertrude, au petit point, de face, avec une épingle plantée sur le crâne.

    Pour qui, Gertrude, au petit point, de dos ? Avec quel attribut ?

     

     

  8. Heureusement chère Marguerite, je ne suis qu’un crâne, et si je devais m’attarder sur ce que furent mes jambes ou sur ce qu’elles pourraient être, j’embrasserais une carrière de femme tronc.

    Quant aux banderilles (Aïe!), j’ai du être toro dans une vie antérieure, car j’en ai une qui semble avoir élu domicile dans mon système nerveux antipathique. La seule chose qui me rassurre dans cet héritage cornu, c’est ma faculté de foncer sur tous les chiffons rouges.

    Au diable la carcasse, les oreilles et la queue! Je fait le grand Sot demain!

  9. Pour cela il ne faut pas être Sot, il faut être Fol!

    Remarquez ce serait peut-être la solution à tous mes ennuis: Femme tronc parapentue, je pourrais faire carrière dans un cirque.

  10. Bienvenue, cher Racbouni, sur mon triple rafiot d’enfer! Rassurez-vous, je suis tout juste adepte du veau doux qui ne pique pas. Quant au macabre je n’en retiens que la danse et n’en revendique que les desseins animés.

  11. Je vois que vous voulez vraiment que j’en vienne aux travaux d’épingles ,ma baguette ce matin m’en a chchoté quelques mots….….Vous n’avez peur de rien ,soit votre confiance est sans limite !

                                                        votre Magicienne

  12. Vous ouvrez votre boite aux lettres avec une baguette ou vous menez le facteur à la baguette?

     

    Pour le reste, c’est de la pure inconscience. Mais qu’attendre de la part d’un crâne sans cervelle, ni bulbe rachidien.

  13. Je vous crois capable de tout !!!

    Même de feindre de vous planquer,le goût de l’intrigue sur coussin doux et piquant … le goût du risque à haut niveau …Si vous pouviez voir ce qui est déployé …dans mon antre …actuellement ,vos mâchoires seraient bec bé !!!

  14. Si le sublime est bien selon Emmanuel « ce en comparaison de quoi tout le reste est petit », il ne reste plus grand chose à se mettre sous les doigts pour éviter les piqures d’épingles.

  15. Je pense, en effet, qu’il y a là quelque imprudence car planter des épingles  c’est un peu comme ouvrir la boîte de Pandore. Figurez-vous que j’ai le nerf chiatique qui coince aussi et une cracasse globalement bringuebalante. Je n’ai pourtant pas jouer avec des épingles moi, juste avec des pince-os. 

  16. Le qui nez a-t-il eu raison de vos douleurs d’os? Parfois pour ces douleurs-là le dos-dos ou dodo n’est pas mal non plus. Les raisons de vos coincements sont peut-être aussi à chercher  du côté de l’épine-haie.

  17. Parvenez-vous à enfiler chausses et ssettes depuis tantôt ou devrez-vous vous résoudre à planter quelques banderilles dans votre guibolette? 

  18. N’importe quoi ! C’est une recette d’aubergines au vermicelle !

    Pffff ! Des concombres de mer ??? Comme si les concombres poussaient

    dans la mer !!! Et puis en plus, pas besoin d’un chinois pour cette recette,

    même vieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.