100 réflexions sur « Espace publicitaire à louer »

  1. Vous allez voir qu’elle va finir par se prendre pour le Capitaine Crochet… Gare aux corsaires mignons de passage ! Moi, je file illico par le détroit de Messaline…

  2. Gertrude ma Défundulcinée, pensez-vous sérieusement que l’arme de ce Krâneur puisse m’effrayer ?
    Lorsque je combats sur la toile, je le fais avec mes dents qui écrivent des mots, et je peux me montrer d’une méchanceté et d’une mauvaise foi des plus extrêmes ; alors je me demande si ce court-isant aura suffisament d’humour pour reconnaître les degrés caustiques qui se terrent sous le champ de bataille…
    Cela pourrait très vite partir en poudre insniffable 🙂

  3. Je ne l’oublie pas et n’oubliez pas que ma force viendra de votre attachement.
    J’attends le pirate des Pacotilles d’os ferme, mais je ne reviendrai que dans quelques heures.

    … Il est peut-être déjà mort au fait !
    Ou bien il a très peur et ne veux pas sortir de sa baignoire terminale 🙂

  4. Je sais…

    L’intéressé est pour l’instant coincé dans ma toile rose et n’a pas encore trouvé l’entrée du pré..
    Mais nul n’est sensé ignorer qu’il met les pieds(si j’ose dire) en venant ici, chez le crâne le plus affreux, sale et mêchant de la blogosphère…

  5. Je pense être aussi méchant, sale et affreux que vous ma Gertrude aimée.
    Je ne compte plus les morts qui gisent sur mes pages et qui ont cru savoir m’affronter.

    Tendez une fraise taga-dada à Judah… ou un chamallow… il sera peut-être appâté qui sait.

    A plus tard mon doux crâne.

  6. L’équipage…va droit devant!………Quelque chose cette nuit m’a jeté un frisson ,un présage?….Je ne sais le définir.Mon miroir magique est embué,et mon corvidé chéri est mal en point…(je n’aime pas cela ,ces oiseaux sont mes boucliers!…)Il va falloir activer ma baguette…Les cordonniers ne sont pas les mieux chauussés dit-on!

  7. Et dire que je n’aurais pas eu à faire crisser la moindre de mes dents…

    Bon, soit-dit entre nous Gertrude mia, je n’aurais eu aucune fierté à rosser le krâne de Judah. Ce n’est pas prétention que d’écrire que le combat – s’il avait eu lieu – aurait été bien inégal ; c’est de la simple lucidité.
    Judah est italien et ne maîtrise pas les subtilités de la langue française… et moi je suis un os extra-terrestre, très mauvais joueur de surcroît ; ce qui veut dire que je n’aurais pas su/voulu lui écrire un « Oh mec ! fais pas chier les os ! laisse ma femme tranquille ! ».

    Je reste sur mon socle et continue à vous contempler Bel Os.

  8. Ce jeu était pacifique; juste un petit délire un peu provoc, qui je l’espère n’a pas contrarié notre ami Judah; mais en effet ce dernier a du se tenir un peu à distance devant ce déferlement de verbe!

    Tant que j’existe dans vos beaux yeux, mon Chair Os….

  9. J’avais compris sinon je ne me serais pas permis de citer cette phrase que je trouve très drôle!
    Tout ce que je sais c’est qu’avec ton accent écrit, tu caches bien ton jeu, Judah!  

  10. c’est un sacré verité , merci de me tenir forts , maintenant j’ai pas trops de temps je prepare la bouffe pour 24, mais de tent en tent je passe a voir les commentaire, j’y tien.
    un surprise sur mon blog cette apres midi va vous etonner
    Judah

  11. Charmant… charmant…
    Et mon crâne, c’est du pesto en conserve peut-être ?!!!

    Mais comme il fanfaronne ce krâneur d’italien ! Il en gondolerait presque de la chansonnette vénitienne dés mes osselets partis !

    Je me sentirais (presque) l’envie de hacher de la boîte crânienne ritalienne pour en faire de la pasta alla bolognese et la jeter en pitance à ses amis.
    Ils n’y mangeraient que du feu. Ce serait vraiment drôle.

    CRISSSS !

  12. ok il manque pas encore beaucoup de temps , il me faut un superphoto a junter a l’article , et pi c’est fait , la surprise , vous attends apres 22:00h.
    En direct de la ville de Venissieux a partire de 21:00 h ,
    fermature et publication de l’article a 22:00 h.
    la precision KAOtique de
    Judah

  13. Oups!

    J’ai un peu peur mon doux que vous ne soyez en train de jouer sur le terrain de prédilection de ce cruel cuisinier qui cherche justement des victuailles pour nourrir 60 sauvages kaotiques comme lui (voir plus bas), autrement dit une armée assoiffée de sang, de chair et de plaies ambulantes, et que le bel os de mon coeur finisse en hachis à défaut d’escalope milanaise ou en récipient à chianti….

  14. Cruel cuisinier !
    Mais il ne ferait même pas peur aux haricots verts que je suis en train de tuer à petits bouillons 🙂

    D’ailleurs, il a choisit de faire celui qui ignore… C’est d’un bas de mémère…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.