Gertrude avant Gertrude: L’exception au Capitaine n°12

 

Et si Gertrude était
une machine à remonter le temps ?

« … Arrivée à mon âge, on se dit finalement qu’on a plus de passé que de futur, bien plus à raconter à rebours qu’en avant… »

En attendant que
la Capitaine Crâneuse
concrétise un tel projet
qu’elle procrastine un peu
bulle de temps en temps
reporte au lendemain
quelques rétropédalages dans l’os
vous pouvez toujours
lire ou relire le texte
« La princesse Gertrude »

7 réflexions sur « Gertrude avant Gertrude: L’exception au Capitaine n°12 »

  1. Ah, en effet, nous sommes le lendemain du 08/04/2019. Vous êtes fiable, on vous croit.
    Ce que nous savons (justement, je serai à Marseille la semaine prochaine) :
    – c’est un crâne
    – c’est le crâne d’une femme
    – c’est le crâne d’une femme vendu (le crâne, pas la femme, il n’y a pas d’E à « vendu »)
    – c’est le crâne d’une femme, acheté 50 francs, donc daté du XXe siècle
    – c’est le crâne d’une femme, acheté par une femme qui hantait la morgue (avec morgue…)
    – c’est le crâne d’une femme, acheté par une femme qui maintenant va réfléchir… avec ce qu’elle a dans son crâne… (suite au prochain post’)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.