Gertrude ou le complexe du paillasson.

 

Gertrude Os sans corps
mais drôle de coco
se rêve paillasson
à vos pieds

Chers amis et voisins
entrez
dit-elle
mais prenez les patins

Il faut dire que cela fait exactement
douze ans et neuf mois
que Gertrude
vous gratte la plante
afin que vous vous sentiez
encore vivants

JC, septembre 2020, Gertrude Paillasson, fibre de coco sur PVC. Chaque élément: 17 x 12 x 1 cm.

 

Photographie numérique, réalisée au seuil du nouvel atelier de JC, où nous percevons au premier plan, au niveau de la porte ouverte, le paillasson de l’entrée agrémenté de trois éléments en forme de crânes découpés dans la même matière, et une pancarte en chêne (reste du parquet de la bibliothèque du Moulin) pyrogravée, mentionnant la nature de l’atelier et la bonne direction, posée sur une chaise escabeau de bibliothèque. Au deuxième plan nous devinons, plongés dans l’ombre, quelques produits des activités plasticiennes de JC.

18 réflexions sur « Gertrude ou le complexe du paillasson. »

  1. Attention où vous posez les pieds ! Ici, on entre comme dans un moulin…

    Et « celui qui veut obtenir une belle mouture doit étendre ses jambes pour faire tourner la meule. »

    Ce n’est pas vanité de le dire !

    Bel automne à toi, J/G.

      1. Vous êtes sur la via Clermont-Toulouse aussi j’affute mes semelles ! Je vous tiens au courant de mes futurs passages sur le Causse Corrézien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.