Gertrudomètre n°20: L’âme-son de Gertrude

 

photos-gertrude-3327.JPG

 

Après quatre ans de navigation

sur l’os séant,

la Crâneuse se demande bien

où elle va encore pêcher.

 

Bien au show

dans ses chaussettes pirates ready-made*,

les pieds en l’air et le sens à la tête,

elle interroge l’âme-son de Gertrude

en égrenant les chats pelés

à l’aplomb de son Crâne.

 

En digne Vaniteuse

pécheresse impénitente,

appâtera-t-elle

en chair ou en os,

en vers et contre tout

l’interlocuteur interloqué ?

 

*offertes par ma Mère Cière


 

photos-gertrude-3353.JPG

photos-gertrude-3380-copie-2.JPG

JC, janvier 2012, Gertrudomètre n°20 ou L’âme-son de Gertrude,
bâton de bambou, fil nylon, papier, plombs de pêche, huile et encre de chine,
hauteur: 90 cm.

 

photos-gertrude 3363

79 réflexions sur « Gertrudomètre n°20: L’âme-son de Gertrude »

  1. Un hameçon en baguette de coudrier ?…Par les Trois Croix c’est le moment fatal  !…

    Que la Providence épargne ceux ,celles nés(ées) sous le signe des Poissons ….

                                                                 Bonne soirée et bonne pêche…miraculeuse

                                                                                                                      Amen

  2. Je lis les détails …Jesus,Marie …un vrai Hâm-Son ….et c’est le coup de bambou …………!!!!!!!!! …………………Perdition !…Quelle Part -I-Tion …Seigneur !…..

  3. On pourrait, en effet, se demander si les petits pois sont crânes sur les pieds show du Capitaine.

    À savoir si ce ne serait pas la Crâneuse qui est  ligotée dans sa toile avec du fil à plomb.

  4. Vos pattes sont épatantes. Attention cependant au coup de chaud, cette canne risque le coup de bambou. Et que ceux qui n’ont jamais pêché avec du plomb dans son cervelas interlope se repentent sang dessus dessous et sans rien sous les chaussettes ! L.H.O…. Oh, oh ???

  5. Parce qu’il existe des coups de main LHO qui se gagnent,

    il y a forcément des coups de pied OQ qui se perdent,

    Et tout celà bien entendu

    Parce que vous le valez lien !…

     

    (A quand le prix de l’intelligence du pied ?… j’en transpire des chaussettes !)

  6. La preuve? Par quatre?

    J’ai quatre hypothèses:

    -Ou tu fais de la pub pour Sot piquet

    -Ou tu prends Gertrude pour un thon

    -Ou tu ignores que le thon est une espèce protégée

    -Ou tu prends mon blog pour une poubelle

     

    Et ce n’est pas parce que cette boite est ronde que je vais carrément te trouver des bonnes raisons de mettre n’importe quoi dans mon espace commentaire.

    🙂

  7. On dirait un point diiagonal St Cyr, brodé sur un canevas unifil, recommandé pour sa solidité. Outre la beauté des couleurs satinées, on remarquera le travail de la bordure du coussin, le détail de la dentition, le dégradé du crâne et les petits points rouges (ultimes circonvolutions sanguines) . Quelle patience! Comme le dit affectueusement Sébastien Mâchefort:  » Vous êtes une grande malade »!

    Bien à vous

     

  8. Alors là, il faut saluer la prouesse acrobatique! Surtout quand on connait le côté glissant des chaussettes sur le bambou!

    D’après un récent sondage, une majorité de lecteurs, souhaitent la même photo, avec les pieds nus et du vernis à ongle rouge, 97% selon les chiffres.

  9. Bien sûr, c’est physiquement prouvé: les molécules d’adhérence du tissus voute-plantaire établissent une interaction cellule-environnement. Aussi, lorsque celles-ci sont impliquées dans une interaction cellule-bambou et cellule-peau, l’adhérence est beaucoup plus efficace, qu’une interraction cellule-chaussette et cellule-bambou.  Faites l’expérience, vous constaterez la véracité du principe! Faites-le au moins pour la science. (je fais partie des 3% qui ne sont pas interressé par le côté érotique du pied vernisé sur le bambou)

  10. Merci de toutes ces précisions (y compris les parenthèses), cela me rassure sur vos intentions. Mais vous omettez de considérer l’interaction vernis-voute-bambou-plantaire- étagère-en-panneau-de-particules-acheté-à-ikea-et-monté-en-kit-à-pieds-nus-et-occupé-par-un-crâne-sec-ayant-déjà-donné-son-corps-à-la-science.

     

  11. Il y avait l’arsouille ( milord ) il y a eut l’Art Nouille ,et maintenant avec des spaghettis à la sauce tomate on refait la Tête de Méduse . C’est médusant et amusant .Vous connaissez ce Brésilien Vik Muniz ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.