La reprise de Gertrude

 

img_2775.jpg

JC, La reprise de Gertrude,
chiffon de peinture, fil, fil rouge offert par mfd,
32 x 42 cm

 

 

À tous les Saints au fil de l’os de Venise,

Gertrude se repent.

 

Elle se repend au fil noir de son plafond,

dépend toujours du fil emmêlé de son blues,

se méprend, surfile,

se surprend à coudre sa mémoire

de fils blancs.

 

Gertrude reprend donc le fil de sa toile.

 

Mais le Fil rouge va où il veut

Une Mercière le souffle

Sur les petites coupures de Gertrude

Ambuleuse tisseuse

Pensant les accrocs de l’Os

Pansé aux doux points de Venise

 

mfd

 

 

img_2768.jpg

 

21 réflexions sur « La reprise de Gertrude »

  1. Moi, du tapis rouge, je ne connais que ce qu’on en enroule derrière moi quand je pars, en disant, parfois à haute et intelligible voix : ‘Ouf, bon débarras !’ Voilà, c’était mon dernier fil d’actualité. Bonne soirée.

  2. Et voilà !……….Pour une fois que je traîne derrière l’escargot de mon engin boudeur ,Gertrude revient …et seulement me voilà .

    Reprise des fils …de fil en fil …Enchantée de vous revoir !

                                                                                    votre Magicienne

  3. N’est pas encore venue la tempête qui enverra ce rafiot par le fond! Et jusqu’à présent nous arrivons à colmater les voies d’Os.

    Re-bienvenue chère Cap’tain, je vois que vous aussi tenez bon le cap!

  4. Où l’on voit que le Rouge de Venise est une délicieuse maladie contagieuse qui court au fil de l’Os, un Vain rouge énivrant, le doux Beaumes d’une tisseuse soigneuse sur les accrocs d’un crâne.

  5. Où l’on voit que le passage de GERTRUDE à l’OSpedale (hôpital, en italien) ne fut pas vain.
    Elle  trouva en s’y reposant, un peu de temps pour une petite couture au fil de soi !
    Belle et résistante résille, inspirée par le point de Venise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.