Le Dico est dans le pré (titre absurde sans rapport avec le contenu)

 

Sauvez

le Dictionnaire Armengolien :

Donnez-lui un titre !

 

img_0294.jpg

 

Armengol vient de jeter son deux mille neuf cent cinquante neuvième blog.

Savez-vous que depuis quelques années, ce Dada imprévisible et blogoclaste invente toutes sortes de machines géniales à idioties intégrées et autre broyeuses à intellects mous ?

 

Au fil du temps, ce sérialblogueur a non seulement exploré avec ses expériences textuelles nos instincts lourds et notre inculture crasse, torturant notre bulbe Ubu jusqu’au sang de nos absurdités, mais également a constitué un pesant dictionnaire dadarmengolien riche en perles et en cacahuètes.

 

Mais voilà…

Malgré son potentiel inventif sans limites, notre ami, jamais pleinement satisfait de la mise en boîte de ses œuvres, sacrifie régulièrement ses blogs aux pieds de l’impitoyable Dieu de la Perfection.

 

En proie au doute et à l’incertitude de l’avenir (voici qui plait à Gertrude), l’infatigable Armengol résiste cependant à l’adversité et s’apprête à ouvrir un énième cyber-espace pour installer son monument taxinomique dadacadémique et inénarrable de pataphysique domestique.

 

Cependant, l’incorrigible, adorant compliquer les choses à loisir (sa devise étant : « Il ne faut pas faire simple quand on peut faire compliqué ») n’a pas trouvé mieux que demander à Gertrude de lui suggérer un nom pour son nouveau site.

 

Après réunion extraordinaire avec son crâne vide, Gertrude a décidé qu’elle était toujours en vacances et qu’elle n’en ramerait pas une de trop dans son pré estival (elle est quand même sortie faire une petite photo, elle adore ça…), surtout qu’elle n’a aucune inquiétude quand à la qualité et la richesse de l’imagination du sieur Armengol qui a fait ses preuves dans les multiples intitulés géniaux de ses blogs.

 

Renonçant à comprendre la raison réelle de cette requête, et malgré sa grande paresse, elle a décidé de s’en sentir flattée mais d’user d’une grande liberté de stratagèmes pour parvenir sans trop se fatiguer à y répondre… Tout en testant l’inventivité de ses amis interlocuteurs.

 

C’est pourquoi elle attend,  sous cet article, toutes vos suggestions d’un nouveau titre pour le dictionnaire de Monsieur Armengol.

 

Ce dernier, bien qu’il n’ait aucunement besoin de votre aide, appréciera…

 

 


Communiqué de dernière minute

 

Chers interlocuteurs,

Gertrude vous remercie de votre contribution,

mais notre ami Youri Armand Sébastien Armengol Machefort de Mongolie a, encore une fois, eu plus d’imagination que vous.

 

Nous attendons incessamment sous peu l’annonce officielle de la bonne nouvelle et les modalités d’accés à son nouveau site original.

 

Cependant, vous pouvez toujours vous exercer, cela ne vous fera pas de mal.

 

Doutez toujours…

73 réflexions sur « Le Dico est dans le pré (titre absurde sans rapport avec le contenu) »

  1. CIEL !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Il ne nous reste donc plus qu’à devenir végétalien et brouter l’herbe pour être cultivé …Un titre ,ça ne pousse pas comme ça …Oh! la la la

    Et dire que c’est bientôt la rentrée littéraire !!!!

    Youri ,vous voulez nous faire tourner en bourrique ???

    A propos ,vous savez sans doute qu’on commence à proposer de louer des chèvres pour tondre son gazon sans nuisance de pollution et de bruit ? Sauf que ,il faut être riche comme Crésus ( je ne sais plus le prix ,mais c’est exorbitant )

     

  2. Oula! Entre les bourriques et les chèvres, c’est vraiment la culture dans le pré! Mais nous voilà bien avancés: avant que les bestioles aient brouté toute l’herbe nous voilà privé du Youri pour un bout de temps!

     

    Allez, allez, ma Magicienne vous allez bien nous trouver une petite potion magique pour concocter un titre dada de derrière les fagots.

  3. Alors je vous promets de revenir demain 🙂

    Il y a juste quelques gueules affamées qui m’attendent…

     

    Je sens que l’on va bien s’amuser moi tiens… Chez vous comme chez moisse (puisque je vous doisse une tartine de mes chemins).

     

    P.S. Vraiment sans ce « e » ridicule… Décidément je ne m’arrange pas… Gloups !

     

    Belle soirée mon Doux Os

  4. Je connais des serial posteurs, mais pas de serial blogueurs ! J’aime inventer des titres, des noms, des machins, des trucs, des chouettes, des mouettes, des moins chouettes. Mais ils sont de quel genre ses anciens noms ?

  5. Genre complètement dada et pata-ubuesques! Mais je ne vais tout de même pas fournir de modèles à mes interlocuteurs…

    Imaginez vous le dico le plus fou, le plus décalé, le plus fantaisiste, tirant sa substantifique moelle des perles de la bêtise humaine…

  6. Ce serait une perte immense si Youri disparaissait de la toile !….

    Le plus pur humoriste pince-sans -rire du siècle ,le plus étonnant interlocuteur qui laisse pantois ,et donne à réfléchir sur des absurdités point si absurde que ça ,quelqu’un qui ne se prend pas la tête même si il en donne l’impression ,qui nous la prend par contre( des fois )  et …et…grand inventeur du verbe , esthète décalé ,mongol exilé ,et amateur à ses heures du salon sanguin de Madame Klimt ,autre nom d’une des nombreuses personnes qui se cachent derrière l’Hécate des Carrefours  🙂

    J’espère que nous serons une petite poignée à lui demander de ne pas nous abandonner dans ce monde virtuel où furent des bocaux ,des taxidermisés et notre St Augustin des forêts d’Auvergne ,notre Saint Armengol et ses « préludes flasques pour chien  » de Erik Satie ,que de grandioses heures autour de l’auteur de « la sonatine bureaucratique  » ….

       ….sniff … 

     Vite qu’on trouvasse un Titre …

  7. la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

    la Boutique à Âneries!

  8. …Je me sens comme Don Quichotte ,je me bats avec des moulins à vent ,l’air passe par des orbites Gertrudiennes…voilà …où j’en suis !

    Si notre Mongol a des mots ,il a du coeur ,comme un fromage (au moins )

  9. La sinistrosite : bactérie récente de type contagieux ,défense immunitaire due à un manque de culture particulier.

    Remède : lire chaque matin ,dix mots d’un dictionnaire disparu .Efficacité garantie .

    Effet secondaire possible : en cas d’impossibilité d’administrer le dit remède rique accru de parano-sub-aiguë .

  10. !!!!!

    « l’herbier des mots fanés « 

    « Dictionnaire à rallonge  » ( ouvert il cultive ,fermé il sert de table pliante ,de support à tout faire ,tout en un ,nouvelle formule )….

     

  11. Mais non, il n’est jamais trop tard! Et vous savez, mon cher Émile, que c’est toujours avec un immense bonheur que Gertrude reçoit vos visites.

    Excellente suggestion à la belle haleine, qui dénote cependant vos préoccupations potagères à moins que ce ne soit quelques réminiscences de soirées tardives se terminant avec du persil dans les oreilles et la tête dans l’urinoir.

  12. Que non ! Car si l’on patine dans la patinoire, l’on patoge en effet dans la patogeoire mais l’on potage dans l’assiette. C’est con le françois des fois….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.