Le GertrudavirOs (G-Os-Vain ).

Cela fait douze ans et un mois
que la Crâneuse
a attrapé le GertrudavirOs.

Elle se soigne
mais c’est un syndrome crânique.

Mutatis mutandis,
les formes pathos-logiques
de cette maladie inspirée
à évolution indéterminée
sont
le Gertrudaviros-naturel,
le Gertudaviros-sombre
et le GertrudaVie-Rrose.

Malgré tous les efforts
de confinement en pression positive

en ces lieux pleins de courants d’air
la contamination n’est pas exclue.


Et d’ici qu’elle devienne virale
sur les résOs…

JC, janvier 2020, Le GertrudavirOs ou G-Os-Vain,
pâte polymère à cuire, petit bocaux de récupération, étiquettes imprimées,
chaque élément 4,5 x 4,5 x 5 cm

8 réflexions sur « Le GertrudavirOs (G-Os-Vain ). »

  1. Gerxtrudez*-moi tout ça !

    * Pour extruder une matière caoutchouteuse, on alimente une extrudeuse, soit par des bandes, soit par des granulés de caoutchouc cru. L’extrudeuse de caoutchouc est constituée d’une vis sans fin qui tourne dans un cylindre appelé corps de l’extrudeuse, lui-même constitué de plusieurs zones de régulation thermique et d’une chemise, partie au contact du caoutchouc. Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.