Onze, quel numérOs !

Onze ans et Gertrude est dans la caisse n°11.
Rien n’était prévu mais
rien ne sera laissé au hasard.

La Crâneuse pourrait faire
onze caisses de vain
pour célébrer toujours et encore
les aventures absurdes du vieil os.
Aussi en fera-t-elle une seule
sous onze points de vue différents
et sans aucune logique apparente.

N’est-ce pas une forme simple, bien plus simple que le contenant crânien ?


JC, décembre 2018, Onze caisses de vain, peinture acrylique (que le Père Nono a apportée à la Crâneuse) sur papier,
chacune 4,5 cm x 4,5 cm.

Gertrude, du fond de sa boite,
vous souhaite une belle année.

 

 

4 réflexions sur « Onze, quel numérOs ! »

  1. Oh, il y a tant d’années que je ne quitte plus le fond de ma boîte – on m’y a tellement mis ! –, alors belle année tout autant… et en bon voisinage. Quant aux caisses de vain, millésimé, j’hésite à y découvrir plutôt l’influence de Cézanne que celle de Chardin…

  2. Bonne année à ma crâneuse préférée, notre capitaine décapiteuse entêtée de vain capiteux et, au passage de l’an XI, bon anniversaire à Gertrude, la mortelle immortelle qui, de rire mais jamais d’ennui, nous fait mourir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.