Passages à matières.

Clair
de
Cendres
au
Front
du
Crâne.

JC, Lumière de Gertrude, bitume de Judée, cendre, feuilles d’or, peinture à l’huile, plaque de verre, clous sur médium, 11,5 x 18 cm.

(à suivre)

4 réflexions sur « Passages à matières. »

  1. J’aime bien cette oeuvre.  Cette vitalité, la valeur des gammes chromatiques, le sourire sur le visage avec ses belles dents blanches, sans oublier le bitume de Judée sur lequel il fait bon galoper, font de cette oeuvre remarquable, un hommage à la vie et un hymne à la beauté. Bravo!

  2. Zut! vous venez de me faire perdre un pari!
    En effet j’avais parié un plant de pissenlit avec mon crâne que vous étiez plus misanthrope que Gertrude. Or votre visite de courtoisie et la flatterie éhontée que vous y pratiquez, prouvent le contraire . Gertrude détient donc toujours la palme de cette spécialité…
    Je vous croyais pourtant fort occupé à converser avec votre amie Archigirl..
    Maintenant mon problème va être de trouver du pissenlit frais en cette saison.
    Votre sociabilité n’étant plus à démontrer, revenez quand vous voulez, cher Emile.

    Bitumement vôtre.

    PS: Un tuyau: le dentifrice de Gertrude s’appele « Et maille di âme an« 

  3. Le bitume de Judée est une matière passionnante qu’on peut trouver en poudre chez les marchands de couleur; une fois diluée dans l’essence de térébenthine elle devient une pâte vivante et magnifique dont la couleur a une profondeur inégalée qui nourrit les lumineuses ténèbres de Rembrandt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.