14 ans ou les états intermédiaires de l’Os.

 

Suspendue*
entre J et G
entre virtuel et réel
entre os et chair
entre matériel et immatériel
entre artificiel et artifice

entre être vivant et nature morte
entre sommeil et éveil
entre art et science
entre blog et blob
entre idiotie et performance
entre le chrono et le dernier métro
entre encensoir et repoussoir
entre obsession et détestation
entre la dérive et le rivage
entre image et imaginaire
entre la mer et l’amer
entre plume et plomb
entre elle et moi
entre l’âme et la lame
entre la mémoire et l’amnésie
entre histoire et légende

entre appât rance et attirance

entre absurdité et vérité
entre crâne et écran
entre éphémère et éternité
entre protocole et pot de colle
entre tête en os et os en tête
entre dessous et dessus
entre miracle et raclure
entre oeuvre et ouvrage
entre corps et corpus
entre reliques et liquéfaction
entre représentations et présence
entre vacance et vacuité
entre cliché et chez qui
entre référence et irrévérence
entre peur et fascination
entre diction et addiction
entre décompte et comptes à rendre
entre message et passage
entre article et artiste
entre peinture et Gertrude
entre taxinomie et taxidermie
entre temps et tant pis
entre cycle et recyclage
entre rire et larmes
entre objet et sujet
entre question et interrogation
entre texte et prétexte

entre motif et motivation
entre jeu et je
entre animation et inertie
entre cadeau et cas d’os

entre énigme et transparence
entre absorption et opacité
entre vous et moi
entre silence et conversation
entre nature et culture
entre mot et maux
entre sensible et sensationnel
entre lumière et obscurité
entre ricanement et grincement
entre forme et informe
entre crâne et oeuf
entre couleur et grisaille
entre neuf et neuve
entre structure et déliquescence
entre hasard et maitrise
entre écriture et décrépitude
entre plein et vide
entre interstices et sutures
entre unité et duplicité
entre Eros et Thanatos
entre aile et son double
entre rose et noir
entre néant et béant
entre rien et vain

Gertrude a maintenant
quatorze ans
en latence
entre enfance et obsolescence
intermédiaire
ad Os les sens
du Terme


JC, décembre 2021, Blob-Os, sclérotes de physarum polycéphalum sur papier absorbant.
Chaque élément : 8 x 10 cm.

Physarum polycéphalum, myxomycète unicellulaire de l’ordre des physarales 
familièrement appelé « blob » faisant actuellement l’objet d’études par le CNRS (Audrey Dussutour, chargée de recherche),
et particulièrement prisé par les enfants et les adolescents comme « être de compagnie », ici en état de latence déshydratée sorte de mise en sommeil en attente d’un éveil.

*Presque dans l’idée inframince et approximative de l’Inframince, concept duchampien. Hommage au grand MD toujours entre inégalable et inimitable.

 

7 réflexions sur « 14 ans ou les états intermédiaires de l’Os. »

    1. Il est bien possible que cela soit entre le caca et le cracra, une sorte de caca-os inframince comme dirait Marcel.
      Mais bon, ma compréhension de votre commentaire reste bien inframince entre dada et dada.

    1. C’est toujours gentil les personnes qui se sentent “echo” responsables et qui veulent contribuer…
      Mais j’ai quand même envie, chers interlocuteurs gertrudiens qui me suivez depuis des années de vous renvoyer à ce texte écrit il y a un an:
      https://juliettecharpentier.fr/gertrudes/13-ans-ou-bilan-de-blogounette/
      Maintenant, cher Luc, je suis heureuse de vous revoir en ces lieux, j’espère que vous recevez toujours les notifications de ce blog, et vous souhaite par la même occasion une bien belle année 2022.

  1. Oh ! 2022 ! J’ai l’impression de sortir d’un rêve, mais serait-ce un cauchemar ? Je n’ai pas vécu ces deux dernières années…ou si peu ! Un toubillon dont vous ne savez pas s’il vous entraîne au fond ou si vous allez en sortir. 2022…déjà…je n’ai pas vu arriver cette date…ou si peu, que j’ai déjà oublié. Bon anniversaire, Gertrude et bonne année, Juliette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.