En attendant G…


G peint, Je peins
G crie, J’écris
En attendant que la peinture
Soit jeu pour moi
Que l’écriture soit G
Ou pas
*Contemplez Gertrude…

JC, Contempler Gertrude pendant trois minutes, vidéo réalisée en mars 2010 pour ce blog.

*C’est déjà ce que vous faites depuis ces treize ans et sept mois d’arrêt sur l’image.

 

14 réflexions sur « En attendant G… »

  1. Gcrie/s, à vue de nez creux, le crâne rit, et si ça peint d’entre quatre planches (six, en réalité), ce n’est pas par manque d’ostination, comme aimait à le rire le regretté Alphonse A. Mais finalement (c’est là où tout Gsit), qu’est-ce que trois minutes dans la mort d’un mort ? — Si ça tombe, peut-être une simple et ‘fun’ erreur de savoir-vivre, pencherez-vous à dire.

    Estivale condo(s)léance pour ces décennales et défuntes minutes d’en-nuit vidéo(s)graphique (il est trois heures et quelques cendres, Docteur S.).

  2. G mé souis faite avoil … G pas dou tout legaldé le clâne … G mé souis faite haapppée pal les mots.
    Comme disait ma copine Dalida , paloles, paloles et paroles … Dalida c’est un Dali Dada tout en une. Merci pour ces tlois minutes aplès lesquelles G pou mangé mon 9 à la coq.

    1. manger, pas mangé …. j’ai mis du blancOS sur ma tablette, mais ça n’a pas fonctionner … fonctionné … fonctionnez … fonctionnait … ça a foiré, quoi!

    1. Cela m’étonne de vous de laisser ainsi tomber un Thiers du dada de trois. Quant à la cigale, j’en préfère une agaçante un soir d’été que le bruit de la pluie un matin d’automne qui ne dit pas son nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.