Vingt septembre: La Dent de Gertrude.

La Dent de Gertrude
ou
Les circonstances tirées par les
 
cheveux et sur les dents
de la sortie d’une vieille Relique
 
oubliée sur les rivages de mes
 
mémoires océaniennes.

JC, La Dent de Gertrude, mai 2007,
huile sur toile, encre, forme à chapeau en bois achetée sur le vide-grenier du Talus en 2007 , verre, mastic,
15 x 15 x 19 cm

Article dédié à
Émile
pour ses succulentes activités nombrilistes.

Ce fossile vieux de 425 millions d’années fait parti de la famille des monocéphales océanotrapodes et se compose de deux coquilles calcaires. Son apparence cyclopéenne est quasiment similaire aux globicéphales intraterrestres d’aujourd’hui. En revanche, ce qui est exceptionnel, c’est la découverte de membres mous totalement différents de ceux que l’on trouve sur les espèces actuelles. Le parfait état de ce crâne aux membres mous, a permis de déterminer que ce fossile était un mâle. Les scientifiques ont baptisé cette espèce: Nombrilus Emilodental.

Émile, Paléontologue Nombriliste.

Vingt septembre deux mille neuf: La Dent de Judith.

Réponse
d’une Petite Souris
à la Sagesse
d’une quenotte bien rangée
sous un oreiller douillet.

Gertrude joue la Fée du Logis
et la Déesse Lare
des petits Grigris
pour fille en poil de rose et en dent d’agneau.

JC, septembre 2009, La Relique de Judith, (collection particulière), peinture à l’huile, petite Judith bitume et feuille d’or, dent de lait, objets divers, épingles, fil, tissu, fausse fourrure, cadre ovale et verre bombé acheté sur Internet,
3 x 15 x 19 cm.

<script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ var gaJsHost = ((« https: » == document.location.protocol) ? « https://ssl. » : « http://www. »); document.write(unescape(« %3Cscript src=' » + gaJsHost + « google-analytics.com/ga.js’ type=’text/javascript’%3E%3C/script%3E »)); //]]> </script><script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ try { var pageTracker = _gat._getTracker(« UA-6900860-2 »); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {} //]]> </script>

GERTRUDENT.

JC, Fusain, septembre 2009, 22 x 24 cm.

Gertrude
en corps vidé des carnassiers
en sort lancé des balanciers
en vers moulus des étagères
en os denté de charbon noir
Gertrude
seulement Toi en poids de senteur
Gertrude
propre Moi en Misanthrope

<script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ var gaJsHost = ((« https: » == document.location.protocol) ? « https://ssl. » : « http://www. »); document.write(unescape(« %3Cscript src=' » + gaJsHost + « google-analytics.com/ga.js’ type=’text/javascript’%3E%3C/script%3E »)); //]]> </script><script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ try { var pageTracker = _gat._getTracker(« UA-6900860-3 »); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {} //]]> </script>

L’Ombre de Gertrude.

 


 

 

Je marche à l’ombre de tes structures éblouissantes. Je progresse, pas à pas sur le tranchant de tes contrastes, équilibrant mon poids sur tes obscurités asymétriques. Je caresse l’inexorable suture de nos mélanges ; sous ma main, l’or cicatriciel de nos collisions. Je me glisse dans les méandres nocturnes de ta physionomie impossible. Ta clarté se dérobe sous ma pensée, la vidant de sa substance, fragile sur ton implacable minéralité.

Je m’endors dans la douceur de tes orbites, perdue dans la chair éteinte de tes cavités.

Je pleure tes larmes absentes.

 

 

Ombres portées.

Portés par nos plus belles Ombres
Nous ne cesserons de projeter Ensemble

À D.
à notre Lumière

<script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ var gaJsHost = ((« https: » == document.location.protocol) ? « https://ssl. » : « http://www. »); document.write(unescape(« %3Cscript src=' » + gaJsHost + « google-analytics.com/ga.js’ type=’text/javascript’%3E%3C/script%3E »)); //]]> </script><script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ try { var pageTracker = _gat._getTracker(« UA-6900860-2 »); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {} //]]> </script>

Correspondances lumineuses.


Que les nuages lourds comme le destin

s’étalent et menacent comme des monstres

et que l’horizon soit noir comme l’enfer

L’étoile brille pour moi seul

et tout devient lumière et clarté

Philippe Soupault, Année Lumière


 

 

 

 

À Hécate

Pour ses Lumineuses Correspondances


lefildarchal.over-blog.fr

 

 

 

 

 

 

 

<script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ var gaJsHost = ((« https: » == document.location.protocol) ? « https://ssl. » : « http://www. »); document.write(unescape(« %3Cscript src=' » + gaJsHost + « google-analytics.com/ga.js’ type=’text/javascript’%3E%3C/script%3E »)); //]]> </script><script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ try { var pageTracker = _gat._getTracker(« UA-6900860-3 »); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {} //]]> </script>

09/09/09: Neuf de Septembre pour le réveil d’un Kargul.

Opération Coup de Points

kargul.over-blog.com


À votre bon coeur,
Messieurs Dames
Glissez quelques Bons Points dans le Tronc de Saint Kargul
Pour obtenir le Miracle
n° 999
De la Mare préférée de Gertrude

<script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ var gaJsHost = ((« https: » == document.location.protocol) ? « https://ssl. » : « http://www. »); document.write(unescape(« %3Cscript src=' » + gaJsHost + « google-analytics.com/ga.js’ type=’text/javascript’%3E%3C/script%3E »)); //]]> </script><script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ try { var pageTracker = _gat._getTracker(« UA-6900860-2 »); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {} //]]> </script>

09/09/09: Neuf de Septembre pour un Krapo.


999

ou
Neuf sur Noeufs Neufs
dans la Mare de
krapo-i2.over-blog.net


Vous direz à Maitre Krapo
que je ne lui parle plus
tant qu’il ne m’a pas écrit
999
commentaires

Gertrude

<script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ var gaJsHost = ((« https: » == document.location.protocol) ? « https://ssl. » : « http://www. »); document.write(unescape(« %3Cscript src=' » + gaJsHost + « google-analytics.com/ga.js’ type=’text/javascript’%3E%3C/script%3E »)); //]]> </script><script type= »text/javascript »> // <![CDATA[ try { var pageTracker = _gat._getTracker(« UA-6900860-3 »); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {} //]]> </script>