Le tête-à-tête de Gertrude

 

 

photos-gertrude-3012.JPGphotos-gertrude-3016.JPG

JC, décembre 2011, Le Tête-à-tête de Gertrude, collection particulière,
broderie, huile sur toile, épingles, cadres/boites entomologiques,
chaque élément: 4,5 x 14,5 x 14,5 cm.

 

 

Qu’elle joue du fil ou du pigment

Gertrude

toujours se fait face

et

brode en tête à tête

le duel impossible

de

ses ressemblances

 

Cette petite Vanité qui croise l’aiguille et le pinceau

est dédiée à A. et à D. avec toute mon amitié.

 

61 réflexions sur « Le tête-à-tête de Gertrude »

  1. Là et çà pour ça… sans oublier, son double, là où rayonne le supposé autre… forme éphémère d’un semblable qui se réitère, immuable et intemporel… entre grotesque et sublime… avec ou sans entonnoir sur la tête.

  2. Cela s’appelle du Mac eating ou comment rendre ses interlocuteurs accros à l’os.

     

    Mais vous, j’ai vu que vous étiez plutôt en cure de désintox; un ver ça va, deux vers, bonjour les dégats!

  3. Vu la tournure du temps, je fonctionne à l’économie, libéralement, comme chacun (non, comme la plupart, non, comme certains !) mais, franchement, à vous dire crûment, je me suis mis au vert, tige et fleur à la fois. 

  4. Ne virez tout de même pas au pisse en lit …

    Le régime radiculaire, pour  cinq minutes ou l’éternité cela finit parfois par être lassant.

    Mais remarquez qu’il faut mieux finir pissenlit que pisse-froid. Car de toute façon nous finirons tous refroidis.

  5. Attention! Une telle sirène pourrait inciter notre interlocuteur Vincent à faire un plongeon dans le grand bassin!

    Un os séant mémoriel à la mesure de l’Univers (évidemment je reconnais; et pas seulement à cause de la réponse du bon élève en-dessous)

  6. Entre la poire et le fromage…. Bref j’arrête là mes métaphores culinaires et poitrinaires; ce cher V. précieux interlocuteur malgrè tout pourrait s’en trouver refroidi, il est d’une telle susceptibilité….

     

    À

    xxx

    x  xx  x

    xx xx

    xxxx

    x x x

    xxx

     

    C’est une tentative de broderie virtuelle…

  7. Ce serait dommage …:)

    Vincent je l’ai « rencontré  » dès ma venue sur la toile …un bout de chemin bien sympathique ,et nous nous croisons ici et là …

    Je ne suis pas très experte pour ce dessin de croisillons …Je vais aller commencer la soupe . Bonne soirée …longue vie à cette belle verrière  !!!!

                                                                     votre H

  8. Une question m’apparait soudainement comme capital, Gertrude est-elle une ostension ? S’il y a bien quelque chose qui est dit là où rien ne l’est… comme nous pouvons (légitiment) le supposer… et si oui, laquelle, bordel* !

    * pour la rime.

  9. J’ai bien peur pourtant un jour de tapisser les murs, à défaut de les compisser; Gertrude a-t-elle un territoire à marquer quelque part? Un petit bout de toile pour se rouler définitivement?

  10. Il faudrait trouver l’endroit où vous pourriez être à la fois, au four et au moulin, en faisant bien attention de ne pas nous rouler dans la farine !

    oh ! là ! là ! Que c’est vain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.